Notre vision

NOS VALEURS ET NOS AMBITIONS

 

NOS REPERES CARDINAUX

La France de Marianne est :

  • Universaliste
  • Républicaine
  • apolitique
  • laïque
  • d’essence populaire, mais pas populiste.

Nous, membres de La France de Marianne, nous exprimons en tant que citoyens français et portons une vision ouverte de la communauté nationale.

Nous croyons qu’il existe une identité française, une culture française, un art de vivre « à la française ».

Nous entendons défendre notre héritage, notre culture et notre mode de vie, et ce, partout où ces fondamentaux nous semblent être menacés.

La France de Marianne n’est pas :

  • une formation partisane
  • une officine au service d’une personnalité ou d’un parti politique
  • un club fermé, élitiste ou, à l’inverse, un mouvement dressé contre les élites.

Nous n’entretenons aucun lien avec quelque formation politique, syndicale ou d’intérêt public ou privé que ce soit.

Le caractère apolitique de notre association est rappelé dans ses statuts.

Nous sommes vigilants dès lors que la démocratie est en jeu.

Nous nous battons sur le terrain de la préservation des libertés. De toutes les libertés, au premier rang desquelles nous plaçons la liberté d’expression.

 

 

Nous sommes laïques

Nous percevons la Laïcité comme un des héritages historiques et culturels de la France; nous croyons cependant qu’elle ne peut constituer à elle seule une arme capable d’éloigner la menace que fait peser le totalitarisme islamique sur notre pays.

Nous refusons toute forme d’extrémisme, dans la pensée, dans le discours, dans les actes.

La France de Marianne rejette le racisme d’où qu’il vienne, le reproche qui s’adresserait à une prétendue race, une origine ethnique ou une couleur de peau.

De même, notre association rejette la xénophobie, l’antisémitisme, le sexisme et l’homophobie.

La France de Marianne est et restera intraitable sur ces sujets.

Enfin, nous refusons l’expression de la vulgarité, sous toutes ses formes (1).

Nous sommes financièrement indépendants. Nous tirons nos seules ressources des cotisations versées par nos adhérents et des dons effectués par les particuliers qui soutiennent notre vision et notre projet.

Nous sommes farouchement attachés à la liberté de conscience.

Tout membre adhérent de La France de Marianne demeure libre de défendre ses idées et convictions, pourvu que celles-ci ne contreviennent pas aux valeurs de notre mouvement, en particulier de l’idée d’universalisme, de respect de l’idéal républicain et des libertés fondamentales.

 

NOS AMBITIONS

Nous vous invitons, françaises et français issus de tous horizons, à créer avec nous un « cinquième pouvoir » qui sera celui des citoyens.

Ce pouvoir citoyen :

– entend faire pression sur les partis politiques ainsi que sur les institutions publiques lorsque celles-ci ne jouent plus leur rôle de défense de l’intérêt supérieur de la France, de son identité et de son modèle républicain.

– a pour mission première d’agir concrètement, à travers la mise en œuvre d’opérations adaptées à chacune des situations rencontrées.

Ainsi nous revient-il, au sein de La France de Marianne, de prendre systématiquement position dès qu’au sein de l’espace public la citoyenneté est mise en danger, quelle que soit la forme de la menace : mépris de l’indivisibilité de la République, atteinte à la liberté individuelle de croire ou de ne pas croire, égalité entre les femmes et les hommes, dignité des enfants …

Notre vigilance se concentre essentiellement sur les questions relatives à l’insécurité physique et culturelle.

Notre sécurité est notre droit le plus fondamental

, pour cette raison nous allons, dans un premier temps, axer nos priorités sur ce thème mais dans l’avenir rien ne nous interdira de nous investir dans d’autres sujets comme la moralisation de la vie publique où le retour à une souveraineté économique.

 

 

 

Notre engagement est empreint d’humilité et obéit à une morale du désintéressement. Ce sont là les bases exigeantes sur lesquelles nous avons construit, depuis le premier jour, les fondations de La France de Marianne.

Nous avons besoin de tous les citoyens convaincus qu’il faut sauver notre bien commun, notre république, notre laïcité, notre héritage historique et notre pacte social rudement mis à l’épreuve ces dernières décennies.

Que ceux qui souhaitent veiller sur la flamme de l’indivisibilité de la République, afin de transmettre à la Communauté Nationale et à sa postérité les acquis d’un passé qu’il convient d’honorer et d’accepter, ainsi que la vision d’un monde libre, juste et fraternel, soient à nos côtés : une École pour grandir en citoyenneté, en dignité, et en humanisme, une langue qui structure une pensée critique et raisonnée, une culture universelle, plurielle et empreinte de curiosité, voilà ce que nous voulons.

Cette France, celle que nous chérissons et défendons, vous lance un appel.

Rejoignez-nous !

 

 

(1) La France de Marianne s’est dotée d’un règlement intérieur. Celui-ci est opposable à tout membre ayant adhéré et se trouvant à jour de cotisation.