Lettre de La France de Marianne à l’intention de Martine Aubry Maire de Lille.

Ce 10 février 2019 se tient à Lille un congrès musulman drivé par les Frères Musulmans, avec la participation d’islamistes notoires.
La France de Marianne a envoyé un courrier à Madame le Maire, Martine Aubry, dont nous vous révélons la teneur:

 

 

Madame le Maire,

Notre association, constituée de citoyens français sans appartenance politique, a souhaité vous saisir par courrier au sujet de l’invitation de Madame Naïma Ben Yaïch dans la ville dont vous êtes maire.

En effet, il apparaît que vous avez accepté que Madame Naïma Ben Yaïch, islamiste notoire et sœur de jihadistes internationaux impliqués dans les attentats du 11 sep 2001 à New York, du 16 mai 2003 à Casablanca et du 11 mars 2004 à Madrid soit invitée à Lille (cf. http://mohamedlouizi.eu/2019/02/03/lislamiste-naima-ben-yaich-soeur-de-jihadistes-est-invitee-a-lille/ …) le 10 février prochain lors de la 12ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord, rencontre qui se déroule dans votre ville, au Grand Palais.

Vous ne pouvez pas ignorer que cette « conférence » est organisée par la Ligue Islamique du Nord, laquelle constitue une arcane régionale de l’UOIF, Union des Organisations Islamiques de France, elle-même issue de la mouvance des Frères musulmans.

Vous n’êtes pas non plus sans savoir que les Frères Musulmans appartiennent à une organisation aux ramifications terroristes, interdite aux États Unis et reconnue comme telle dans le monde entier, organisation dont l’objectif premier est d’anéantir par divers moyens les valeurs occidentales afin d’installer durablement le califat islamique en Europe et bien évidemment en France.

Dans ce contexte de conflit civilisationnel et à l’heure oú, d’une part, Madame le Ministre de la Justice annonce la libération de 50 terroristes et de 450 individus radicalisés et où, d’autre part, Monsieur le Ministre de l’Intérieur affirme organiser le rapatriement de 130 djihâdistes de Syrie (ainsi que leurs familles) au mépris total de la sécurité des citoyens français, vous-mêmes, premier magistrat de Lille, autorisez, pour ne pas dire, soutenez du poids de votre magistère la tenue d’une assemblée islamiste prosélyte, qui plus est, en invitant une femme de nationalité marocaine, radicalisée et sœur des terroristes internationaux qui prendra la parole au cours de ce colloque d’endoctrinement intitulé « Musulmans de France, un enjeu à construire et un défi » ;

Le titre parle de lui même : un enjeu, un défi : la conquête … de la France par les musulmans qui résident sur notre sol ;

La sémantique utilisée dans le thème du colloque est fausse et ce pour plusieurs raisons :

1/ Il n’existe pas de musulmans de France puisque nos compatriotes de religion musulmane se doivent d’être en premier lieu des Français de confession musulmane et non une entité communautariste qui signifierait la fin de la communauté nationale une et indivisible. L’UOIF en changeant son appellation lance une OPA identitaire et idéologique envers tous les musulmans de notre pays;

2/ Si tant que tous les musulmans ne sont pas islamistes radicalisés à différents degrés de dangerosité pour nos concitoyens, et que nombreux sont ceux qui souhaitent vivre en paix, le qualificatif employés de « musulmans » s’agissant des invités et participants, est un mensonge éhonté dans la mesure où il est impossible de distinguer parmi les personnes présentes, les radicalisés, des islamistes voire des terroristes en puissance ;

3/ Le terme « musulmans », accolé à ceux de « défi et enjeux », ne laisse aucun doute sur la teneur rigoriste qui sera développée de l’islam, également conquérante et prosélyte, incitant l’assistance à progresser dans sa conquête délétère, agressive et porteuse d’un encouragement faire disparaître nos mœurs, notre civilisation, notre histoire reposant sur la philosophie grecque, transmise à l’ère romaine et judéo-chrétienne chrétienne, et ce, par tous les moyens amplement développés dans le Coran et les Hadith.

En agissant de la sorte, c’est à dire en apportant votre soutien es qualités de Maire sur la tenue d’une assemblée qui vise, entre autre chose, à commémorer la mort de Hassan Al Banna, fondateur des Frères Musulmans en 1928 et dont la proximité avec Hitler n’est plus à démontrer, vous cautionnez ce faisant – par le dévoiement de la liberté d’expression et des Droits de l’Homme bafoués il est vrai depuis de nombreuses années par vos pairs – la libre expression d’un ennemi totalitariste, vous facilitez l’incursion et le déploiement en France de cet ennemi de la République déjà bien implanté dans les différentes strates régaliennes et autres de notre société, vous vous associez , es qualités , à la progression de cet ennemi qui veut notre mort et assassinez symboliquement une seconde fois tous ceux qui ont déjà, dans le monde et en France, souffert et péri du glaive de ces terroristes.

C’est pourquoi, au nom de la France de Marianne, nous vous demandons de vouloir bien revoir urgemment votre position et faire interdire cette manifestation sulfureuse.

Cette lettre sera mise en ligne sur notre site et sur notre page Facebook.

En espérant que vous prendrez la mesure de la situation que nous portons à votre connaissance, nous vous prions de croire, Madame le Maire, en l’assurance de notre parfaite considération.

La France de Marianne.

Fabien CHEYMOL David DUQUESNE
Président Vice-président